! CHANGEMENT DE PROGRAMME LE 3 JUIN 2017…

… Shlomo Sand et Leila Chahid, tous deux frappés par de graves problèmes de santé, regrettent de ne pas pouvoir intervenir le 3 juin prochain.

Mais un autre débat pourra vous être proposé, en quête de nouvelles clefs de lecture sur les relations fraternelles, qui sont loin d’être toujours heureuses ! Dans le livre de la Genèse, elles signifient souvent rivalité (entre Jacob/Israël et Esaü/Edom, Isaac et Ismaël, Joseph et ses frères) et deviennent parfois meurtrières (Caïn et Abel). Or le recours à la généalogie pour construire l’histoire s’impose presque partout… Comment comprendre, sur le plan des récits et des traditions, cette structuration de l’imaginaire et de la mémoire historiques ? Et surtout, comment ces récits nous permettent-ils de déceler les causes – souvent très opposées – défendues par les porteurs successifs de la tradition en gestation ? Le tableau historique qui en ressort est plus différencié – et plus incisif – que ce qu’une lecture rapide nous aurait suggéré.

Albert de Pury, théologien, exégète réputé de l’Ancien Testament et Gérard Haddad, psychanalyste lacanien, auteur de plusieurs livres, dont le Complexe de Caïn croiseront leurs regards, sous la houlette avertie de Shafique Keshavjee, pour trouver les moyens de repenser la relation israélo-palestinienne à la lumière des mythes bibliques, du point de vue tant historique que psychanalytique.